Le Défilé Saint-Patrick de Montréal

Coin de l’historien

La continuité des défilés de la Saint-Patrick à Montréal

La fête de la Saint-Patrick est célébrée à Montréal dès 1759, après la Conquête, par des soldats irlandais de la Garrison de Montréal. En 1817, qui a connu le début de la communauté irlandaise ici, les observations de la Saint-Patrick ont été marquée par des dîners spéciaux et des célébrations religieuses.

La célébration du défilé de la Saint-Patrick a débuté le 17 Mars, 1824. Michael O'Sullivan, avocat et membre du Parlement du Bas-Canada, a été l'organisateur principal de cette présentation au publique. En 1836, il a été nommé juge en chef du Bas-Canada, mais malheureusement il est mort en 1839.

La Société Saint-Patrick de Montréal a été fondée par les Montréalais éminents du patrimoine irlandais le 17 Mars, 1834. Ils sont devenus les organisateurs de ce défilé jusqu'en 1892.

Les défilés de l'époque étaient une manifestation de la réussite des irlandais dans la communauté et les défilés ont eu lieu dans le Vieux-Montréal, le jour propre. Des célébrations religieuses ont précédé le défilé et un banquet a eu lieu après le défilé avec de nombreux toasts festive.

En 1847, la construction de l'église Saint-Patrick (Basilique) est terminée et officiellement ouvert le 17 mars. Ce jour la, le défilé a commencé à 7 heures de l’ancienne église des Récollets pres des rues Notre-Dame et Sainte Hélène et a procédé sur la rue Notre-Dame à la cathédrale Notre-Dame. Il a ensuite tourné sur la rue Saint Jacques aux rue des commissaires (rue McGill), a passé Square des Commissaires (Square Victoria) au nord, s'approcha de la colline vers l'église Saint-Patrick pour les services religieuses et la bénédiction. Après le service, les participants se sont regroupés et ont défilé au siège social la Société Saint-Patrick sur la Square des Commissaires pour prendre le salut. Le défilé a été suivi par un banquet splendide.

Dans la fin des années 1860, L’abbé Patrick Dowd de l’église Saint-Patrick a fait appel au peuple irlandais de Montréal afin de maintenir le défilé contre une forte vague d'opposition. Une grande partie de l'opposition était liée aux problèmes des Fenians qui a abouti à l'assassinat de D'Arcy McGee le 7 avril 1868. Il a été reconnu que, aussi longtemps que l’abbé Dowd était vivant, le défilé aura lieu. L’abbé Dowd est décédé le 19 décembre,1891 et il a été suggéré que le défilé suivant ne serait pas tenu en mars, par respect pour sa mémoire. Cependant, par respect pour sa mémoire, le défilé a eu lieu comme d'habitude en 1892, et par la suite.

À partir de 1893, et jusqu'en 1928, l'Ancient Order of Hibernians a organisé les défilés de la Saint-Patrick. En 1918, le défilé a été suspendu afin d'éviter des affrontements avec des agents de la conscription militaire qui étaient actifs dans la ville. Les agents de la conscription n'aurait pas entrer dans Griffintown, le bastion irlandais dans la ville de Montréal. Pour cette raison, la paroisse Sainte-Ann, soutenue par l'AOH et le « St. Ann's Young Men's Society » tiendra le défilé dans les rues du quartier Griffintown, dans l'esprit de continuité.

En 1928, les Sociétés irlandaises unis de Montréal est fondée avec le mandat de poursuivre l'organisation des défilés. Le « UIS » a tenu son premier défilé en 1929 et est toujours l’organisateur du défilé de la Saint-Patrick à Montréal.

Pendant les années de la Dépression des années 1930, les défilés de la Saint Patrick de Montréal comprenait des unités de marche, puisque l'utilisation de chars allégorique a été interrompu pour couvrir les dépenses.

En 1942, ce qui était 300e anniversaire de Montréal, quinze prêtres de paroisse pétition le « UIS » pour annuler les défilés pour la durée de la guerre. Beaucoup de paroisses et de leurs paroissiens n'ont pas participé, mais les défilés continua avec l'inclusion de l'armée canadienne. John Loye, président du « UIS », a refusé d'annuler les défilés.

Le 21 mars, 1949 John Loye, président du « UIS » a annulé le défilé à cause des intempéries. Le commandement militaire, en participant, a déclaré qu'il avait pris un engagement et participera de façon indépendante. Les unités de paroisse ont commencé à s'organiser pour participer, indépendamment de la décision de M. Loye. Quand il est devenu inévitable, le défilé a eu lieu. Le président, exécutif et les invités ont également participé.

parade1952St. Anthony's Parish is well represented at the 1952 St. Patrick's Parade. Photo provided by Nancy Chapman Le choix d'un grand prévôt (anciennement le maréchal en chef) remonte aux origines de défilés de la Saint-Patrick à Montréal. En 1952, le poste de premier officier a été créé. L'officier de la journée, qui a pris le salut de l’estrade d’honneur sur la rue Sherbrooke en face de l'Hôtel Ritz Carlton, était William J. Bryant, ancien président du « Irish Protestant Benevolent Society » remplaçant JJ Russell, le président qui n'a pu assister.

En 1956, quelque chose de nouveau a été ajouté à la célébration des défilés de la Saint-Patrick avec le choix d'une reine et des princesses dans le défilé.

En 1963, la ligne verte a été peinte au centre de la rue Sainte-Catherine notant l'itinéraire du défilé de la Saint-Patrick.

Le 13 Mars 1993, la veille du défilé de la Saint-Patrick, une importante tempête de neige a frappé Montréal. Les médias ont spéculé que le défilé serait annulée que d'environ 1,5 mètres de neige était tombée à la dérive. Le jour du défilé, le 14, la tempête s'arrêta dans la matinée et des charrues de la ville a poussé la neige sur les côtés de rue Sainte-Catherine. Le défilé a eu lieu sans aucune pensée de l'annulation.

En 2002, Mabel Ann Fitzgerald, ancienne présidente du « UIS » a été honoré en tant que premier officier, la première femme à occuper ce poste. En 2005, Margaret Healy a été la première femme nommée au poste de grand prévôt. En 1943, Thomas P. Healy MP, le père de Margaret, était le grand prévôt.

Dans mes recherches, en grande partie grâce à deux historiens remarquables, John Loye et John Kenny, je suis convaincu que les défilés de la Saint Patrick à Montréal ont eu lieu dans la continuité depuis 1824. Qu'il continue dans la mémoire de ceux qui nous ont précédés afin de maintenir une tradition de notre patrimoine irlandais.

Don Pidgeon, historien
Les societés irlandaises unis de Montréal.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commanditaires importants

 
aircanada-rouge  CN med red
Logo CP RAILWAY    

Commanditaires d'exploitation

 a1